Bactrocera oleae  est le fléau principal de la culture de l’olivier. Les pertes de production peuvent atteindre jusqu’à 100% si des mesures de contrôle ne sont pas prises. Chez Agroassessor, avec des pièges chromatographiques de confusion sexuelle nous faisons un suivi hebdomadaire, aussi bien des captures que des fruits piqués et des états larvaires, ce qui nous permet de concevoir des stratégies de contrôle.

Le but à atteindre dans ce fléau est de réduire la population adulte à fin d’éviter  le plus grand nombre d’olives piquées, provoquées par l’oviscapte de la femelle au moment de poser l’oeuf et associées aux dégâts indirects des champignons phytopathogènes.

L’évolution saisonnière des populations en Catalogne n’est pas encore claire. Parallèlement au suivi, on commencera à installer cette semaine des pièges pour la capture massive sur les plantations où nous travaillons l’agriculture biologique. Notre intention est de répéter la stratégie de la campagne antérieure pendant laquelle nous avons combiné des méthodes de capture massive avec une autre intervention de renforcement aux moments où le fléau était très intense. Nous espérons obtenir les mêmes bons résultats de l’année passée où, aussi bien dans les oliveraies que dans les plantations super-intensives, nous avons obtenu un contrôle acceptable malgré la force du fléau.